Le 16 octobre 2017, Nîmes - Le directeur exécutif du Centre de Genève pour la promotion des droits de l’homme et le dialogue global, l'Ambassadeur Idriss Jazairy, a souligné que l'héritage spirituel et la vision de l’Emir Abd-el Kader el Jazairy - le fondateur de l'Algérie contemporaine - étaient une source d’inspiration pour la promotion de l'harmonie et de la diversité dans la région méditerranéenne, berceau du monothéisme.

Dans son discours - prononcé lors d'un séminaire organisé par l’Arc Méditerranéen à Nîmes sur le thème : « D'une rive à l'autre de la Méditerranée occidentale. Hier, aujourd'hui et demain » - il a observé que les tensions contemporaines qu’on prétend liées aux différences entre les trois croyances abrahamiques - l’islam, le christianisme et le judaïsme – et qui se manifestent au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Europe - étaient en réalité fondées sur une interprétation aussi fausse que malveillante.

Un arc de violence affectant ces régions, a-t-il déclaré, avait été entretenu par des conflits internes et des invasions militaires «qui avaient détruit des sociétés au Moyen-Orient». Cette funeste évolution avait conduit à «une montée de l’extrémisme autour de la Méditerranée, à savoir la montée du populisme xénophobe d’une part et la montée d’une idéologie criminelle d’autre part» a observé le directeur exécutif du Centre de Genève.

Afin de surmonter ces obstacles, il a noté que la vision de l'Emir pouvait être source d'inspiration, notamment pour les jeunes générations – sur les deux rives de notre mer commune. Cette vision était de nature à aider les jeunes à redécouvrir leurs valeurs et une aspiration commune, dans la voie de la promotion de la paix, de la justice sociale et de l'harmonie interreligieuse entre Musulmans et Chrétiens.

À cet égard, le directeur exécutif du Centre de Genève a déclaré que la détermination des valeurs partagées des croyances abrahamiques permettrait d’identifier « les symbioses à partir desquelles les générations futures des rives nord et sud de la Méditerranée » pourraient redéfinir leurs démarche, en vue de promouvoir la solidarité et afin de se prémunir contre les idéologies de xénophobie et d'exclusion.

L’Ambassadeur Jazairy a évoqué le fait que l’Emir considérait que le christianisme et l'islam «ne différaient que par la façon de prôner le respect» des principes essentiels communs aux deux religions : l'Emir est arrivé ainsi à la conclusion que l'islam et le christianisme «étaient complémentaires et menaient à la tolérance

Sa vision - a déclaré l'Ambassadeur Jazairy - a été confirmée dans ce que l'Emir a considéré comme «les droits de l'humanité» ; une expression qui avait précédé de 85 ans l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

«Nous pouvons recourir à l'héritage de l'Emir, le considérant comme un « fil d'Ariane » susceptible de nous faire sortir du labyrinthe des idées fausses contemporaines, des malentendus, d’interprétations tendancieuses et de la manipulation de la diversité,» a déclaré l'Ambassadeur Jazairy.

Guidé par la vision du fondateur de l'Algérie contemporaine, le directeur exécutif a noté que le Centre de Genève organisera une conférence mondiale à la mi-2018 sur le thème de «Religions, croyances et / ou autres systèmes de valeurs : conjuguer les efforts pour renforcer les droits égaux à la citoyenneté.» Il a ajouté que la possibilité de concrétisation de l’idée d’une convergence des civilisations méditerranéennes restait insuffisamment valorisée. La Conférence Mondiale - a-t-il fait savoir - «offrait la possibilité de raviver de la coopération interconfessionnelle tant entre les instances religieuses qu’entre les leaders d’opinion, conformément à l'héritage spirituel et à la vision de l'Emir. »

Le discours de l'Ambassadeur Jazairy

Share this post

Leave a comment

Filtered HTML

  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.